Dangers et réglementation : y-a-t-il une limite d’âge pour utiliser un casque de VR ?

Enfants et VR : un mariage dangereux ? La réalité virtuelle possède d’innombrables usages pédagogiques : elle permet de traverser les époques, de faire comprendre des choses qui peuvent sembler ennuyeuses au premier abord à un enfant, de combler son besoin d’évasion. La VR peut être géniale, mais l’enfant ne serait-il pas trop jeune pour servir de tels appareils ?

Y a-t-il une limite d’âge pour utiliser les casques VR ?

Les casques de VR HTC Vive, Samsung Gear et Oculus Rift sont interdits aux enfants en dessous de 13 ans. La limite d’âge pour Playstation VR est de 12 ans. En tant que dispositif encore assez nouveau, on n’a pas assez d’informations pour se rendre compte des effets de l’appareil. Il s’agit d’une protection établie par les fabricants pour prévenir tout souci après la commercialisation du produit.

Enfants et VR : les dangers potentiels

Les chercheurs pensent que la réalité virtuelle peut avoir des effets dramatiques sur les enfants, parce que ces derniers pourraient réagir à la réalité virtuelle de la même manière que les expériences du monde réel. De ce fait, avant d’adopter un jeu en VR pour leur enfant, les parents doivent déterminer si leur enfant souhaite découvrir ce jeu dans le monde réel.

Par exemple, être attaqué par une horde de zombies n’est certainement pas une expérience positive pour l’enfant en développement. Dans ce sens également, les personnages de réalité virtuelle peuvent avoir plus d’effet (pour le meilleur ou pour le pire) sur les gamins que les personnages sur les ordinateurs ou à la télévision. La recherche évoque aussi le risque auquel les jeux vidéo en réalité virtuelle puissent rendre les petits violents. Bien que ce sujet soit encore controversé, plusieurs études au cours des dernières années montrent que les jeux vidéo agressifs peuvent stimuler des comportements agressifs. Si c’est le cas, les effets peuvent être encore plus graves en cas de jeux VR.

Des soucis communs entre les enfants et les adultes

Il existe des soucis pour les petits comme pour les adultes. Parmi eux, la motion sickness, précise un professeur, spécialiste de la vision, « Cela se produit parce que l’image que vous regardez indique à votre cerveau que vous êtes en train de bouger (alors qu’en fait vous êtes immobile) et c’est ce que provoque la motion sickness ». L’autre souci principal est vous ne pouvez plus concret : vous cogner avec l’environnement près de vous. Un souci partagé par des personnes de tous âges, mais peut-être plus important pour les enfants plus insouciants.

Santé : quels sont les dangers d’un jeu virtuel ?
Quelle est la différence entre la réalité virtuelle et la réalité augmentée ?