Quel est l’impact de la VR sur le cerveau ?

La réalité virtuelle est utilisée pour le divertissement et le plaisir, car elle permet aux gens de vivre et d’expérimenter ce qui n’est pas possible dans le monde réel, ou de visiter des endroits éloignés dans l’espace qui sont actuellement hors de portée de l’homme. Toutefois, il convient de noter que les applications de cette technologie sont bien plus nombreuses et qu’elle est utilisée dans de nombreux secteurs.

Qu’est-ce que la réalité virtuelle ?

La réalité virtuelle est un monde irréel sous la forme d’une image tridimensionnelle créée à l’aide de la technologie informatique moderne, qui montre des événements, des espaces et des objets. Elle est censée affecter les sens humains de telle sorte que le cerveau ne puisse plus faire la distinction entre ce qui est réel et ce qui est fictif. Ce n’est pas une mince affaire, car le cerveau réagit aux moindres stimuli qui l’informent que ce qu’il vit n’est pas réel. La solution la plus populaire à ce jour, qui consiste à tromper les sens humains, est constituée par les lunettes RV construites de manière à isoler leur utilisateur du monde réel et, en quelque sorte, à l’entourer de réalité virtuelle. Les écouteurs supplémentaires sont censés confirmer l’image vue avec le son et tromper le sens de l’ouïe. Sinon, lorsque le cerveau détecte une incompatibilité entre ce qu’il voit et ce qu’il entend, il peut en résulter une maladie semblable au mal des transports. Par conséquent, la réalité virtuelle s’efforce constamment de créer des logiciels qui réagissent à tous les mouvements et actions de l’utilisateur en temps réel. À cette fin, il utilise des tapis roulants et des gants spéciaux pour renforcer l’illusion et intensifier toutes les sensations.

Quel est l’impact de la VR sur le cerveau ?

Les recherches actuelles sur la VR montrent qu’elle peut avoir des effets désastreux sur la santé physique et mentale de l’homme. Tout d’abord, les lunettes émettent une lumière artificielle, tout comme les écrans d’ordinateur ou de téléphone, mais dans le cas de ces lunettes modernes, la source de lumière n’est qu’à quelques centimètres de l’œil, ce qui peut altérer la vision. En outre, un décalage trop important entre l’image dynamique qui se trouve devant les yeux et l’immobilité dans laquelle le corps reste peut provoquer une perturbation du vague, entraînant une maladie de simulation semblable au mal des transports, dont les symptômes peuvent persister longtemps après le retrait des lunettes. Néanmoins, les développeurs de la réalité virtuelle s’efforcent constamment d’améliorer le matériel et les logiciels, de sorte que dans quelques années, ces risques pourraient être complètement éliminés.

Réalité virtuelle : une menace ou un ami de l’homme ?

Il est dit que la réalité virtuelle peut créer une dépendance. Cette dépendance se manifeste par une incapacité à faire la distinction entre le monde réel et le monde fictif et par un désir de s’évader de la vie quotidienne dans une fiction utopique et extrêmement agréable. Cela peut conduire à négliger l’hygiène personnelle, les tâches ménagères, scolaires ou parentales, ainsi qu’à provoquer de l’irritabilité, des problèmes de concentration, des troubles du sommeil ou de l’anxiété lorsqu’on ne peut pas arriver dans la réalité virtuelle. Cependant, il est important de se rappeler que la VR est censée être une forme de divertissement et, comme pour tous les plaisirs, il ne faut pas en abuser. Tout comme pour les médias sociaux, les stimulants ou l’utilisation de l’internet et du téléphone, vous devez être capable de vous fixer des limites raisonnables pour ne pas tomber dans la dépendance.

Virtual game : à la croisée des chemins entre le cinéma et une aventure virtuelle
Quel est le but de la réalité virtuelle ?